Egypte : Les deux fils de l’ex-président Moubarak emprisonnés pour délit d’initié

La justice égyptienne a ordonné samedi dernier, la mise en détention préventive, des deux fils de l’ancien chef d’Etat, Hosni Moubarak, évincé par les manifestations du printemps arabe.

Les deux fils Gamal et Alaa Moubarak sont accusés, avec des businessmen et des fonctionnaires, de délit d’initiés suite auquel ils auraient engrangé en 2010, l’équivalent de 100 millions d’euros via des transactions boursières.

Cette affaire a commencé après la révolte de janvier 2011 contre le régime d’Hosni Moubarak. Plus précisément, ses deux fils avaient été traduits devant la cour d’assises de la capitale égyptienne, Le Caire, en raison d’un délit d’initiés dans la vente en bourse de la banque Al Watany. Ils auraient acheté des actions de cet établissement financier avant sa privatisation par le biais de sociétés-écrans basées à Chypre.

Gamal et Alaa Moubarak avaient d’abord été placés en détention préventive, puis acquittés par le tribunal en 2013. Toutefois, ils étaient demeurés incarcérés jusqu’en 2015 en raison d’une autre affaire de corruption. Ainsi, samedi dernier, après avoir pris connaissance du rapport d’experts sur cette affaire, un magistrat a à nouveau ordonné la mise en détention préventive des deux anciens dignitaires afin d’éviter qu’ils détruisent des preuves.

Rappelons que Gamal Moubarak était pressenti pour succéder à son père à la magistrature suprême en 2010, une perspective qui déplaisait à l’opinion publique et aux gradés des forces armées.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*