Brexit : L’UE se prépare à un divorce sans accord d’avec le Royaume-Uni

Les dirigeants européens et britanniques disent toujours croire possible un accord sur le Brexit bien qu’avec l’échec du dernier cycle de négociations, Bruxelles juge dans le même temps «plus probable que jamais» le scénario d’un divorce sans un accord.
Dans une invitation adressée ce mardi aux membres de l’UE pour un sommet qui se déroulera mercredi et jeudi prochains, le président du Conseil européen Donald Tusk a précisé qu’ils devaient préparer l’Union européenne à un scénario sans accord.
Mais dans le même temps, il les exhorte à garder leur optimisme, soulignant «la bonne volonté à poursuivre les discussions des deux côtés» à un peu plus de cinq mois de la date du Brexit prévue pour le 29 mars prochain.
Le même discours a été tenu dans les grandes lignes par d’autres dirigeants européens dont la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron.
Dimanche, les dernières négociations avant le sommet qui commence demain n’ont rien donné. Londres et Bruxelles se sont engagés à ne pas réinstaurer de frontière matérielle sur l’île d’Irlande, conformément à l’accord de paix du Vendredi saint signé en 1998.
Mais, paradoxalement, cette prise de position commune complique un peu plus les négociations puisqu’elle va à l’encontre de la volonté du Royaume-Uni de quitter le marché unique et l’union douanière européenne.
Theresa May participera à une réunion qui se tiendra juste après un dîner de travail demain mercredi pendant lequel les dirigeants des 27 partenaires du Royaume-Uni doivent décider de la marche à suivre.
Une sortie sans accord plongerait automatiquement le Royaume-Uni dans le système des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et reviendrait à rétablir une frontière physique entre les deux Irlandes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*