le Danemark accuse l’Iran d’avoir préparé un attentat sur son sol

Le chef de la diplomatie danoise, Anders Samuelsen a annoncé hier mardi que son pays avait déjoué un projet d’«attaque» sur son sol contre des opposants au régime iranien et a accusé Téhéran d’en être l’instigateur.

Finn Borch Andersen, le chef du PET, le service de Renseignement danois, a évoqué une opération du Renseignement iranien qui, selon ses services, préparait un attentat au Danemark contre trois Iraniens soupçonnés d’appartenir au Mouvement arabe de lutte pour la libération d’Ahvaz.

Un Norvégien d’origine iranienne a été arrêté le 21 octobre, en Suède, et placé en détention. Il est soupçonné d’avoir préparé l’attaque et d’espionnage au profit de l’Iran.

De son côté, Téhéran avait accusé fin septembre, le Danemark, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne «d’héberger certains membres du groupe terroriste», le Mouvement arabe de lutte pour la libération d’Ahvaz, que l’Iran accuse d’être responsable de l’attentat contre un défilé militaire qui avait fait 24 morts le 22 septembre à Ahvaz, capitale de la province iranienne du Khousestan, dans le sud-ouest du pays.

Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen a fait savoir que «des mesures (de rétorsion) contre l’Iran seraient discutées au sein de l’Union européenne». D’autant plus qu’un autre pays de l’Union, la France, a déjà annoncé à la fin du mois de septembre, avoir déjoué un attentat organisé par les services de renseignement de Téhéran, qui visait un rassemblement en France d’un groupe d’opposants iraniens.

Cité par l’agence officielle iranienne IRNA, un porte-parole de la diplomatie iranienne a réfuté les accusations danoises, affirmant que les ennemis de l’Iran veulent nuire à ses relations avec l’Europe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*