Qatar : un fonds de soutien pour les travailleurs étrangers

Le Qatar a crée un Fonds de soutien destiné à venir en aide aux travailleurs étrangers, notamment ceux qui n’ont pas été payés par leurs employeurs, rapporte un média d’Etat de l’Emirat.

Le petit émirat poursuit ainsi sur la voie de l’amélioration des conditions de travail de la main d’œuvre étrangère, cette question lui ayant valu de nombreuses critiques, notamment de la part des Organisations Non Gouvernementales dédiées à la défense des droits des migrants.

Le nouveau Fonds est destiné à assurer aux travailleurs étrangers «soutien et attention, une protection de leurs droits et un environnement de travail sain et sûr» précise la même source.

Mais surtout, ce fonds est la deuxième grande réforme engagée en quelques jours par le richissime petit émirat gazier qui compte quelque deux millions de travailleurs étrangers et qui, en tant qu’organisateur du Mondial 2022 de football, subit de fortes pressions internationales pour réformer ses lois sociales.

Dimanche dernier, les autorités du Qatar avaient annoncé l’abolition du système controversé des autorisations de sortie du Qatar qui constituent le pilier de la «kafala» (Parrainage), qui obligeait les travailleurs étrangers à obtenir la permission de leurs employeurs pour pouvoir quitter le pays.

Dénoncé par les ONG de défense des droits de l’homme comme étant une  fore d’esclavage moderne, ce système de parrainage permettait entre autres, aux entreprises et employeurs qataris d’interdire à leurs employés de changer d’employeur ou de quitter le pays sans leur consentement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*