Report d’une rencontre entre Mike Pompeo et un haut-fonctionnaire nord-coréen

Le département d’Etat américain a annoncé hier mercredi, sans en préciser la raison, le report de la rencontre prévue ce jeudi entre le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo et le vice-président du comité du parti unique nord-coréen, Kim Yong-chol, un des plus proches collaborateurs du dirigeant nord-coréen, Kim Jon-un.

Dans son communiqué, le département d’Etat a indiqué que l’entretien entre Mike Pompeo et Kim Yong-chol aurait lieu « quand (leurs) agendas respectifs le permettront ».

Cette rencontre qui devait se tenir à New-York, devait permettre aux deux hommes de discuter des progrès concernant la dénucléarisation de la péninsule coréenne ainsi que des préparatifs du deuxième sommet entre les présidents Donald Trump et Kim Jong-un.

Un porte-parole de la présidence sud-coréenne a estimé que ce contretemps ne remettait pas en cause la tenue d’un nouveau sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un pour faire avancer le dossier de la dénucléarisation de la péninsule.

Mike Pompeo et Kim Yong-chol sont les principaux artisans du sommet inédit du 12 juin dernier entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un.

Les analystes estiment que le report de leur rencontre est lié à la perte par le Parti républicain de Donald Trump du contrôle de la Chambre des représentants au Congrès des Etats-Unis lors des élections de mi-mandat qui se sont déroulées mardi.

L’opposition démocrate exige d’avoir davantage d’informations sur les tractations en cours entre les Etats-Unis et la Corée du Nord et sur ce qui s’est dit à huis-clos entre Trump et Kim Jong-un.

Il semble évident que cette nouvelle donne pèse sur la marge de manœuvre et l’implication du président américain dans la gestion du dossier nord-coréen, et globalement dans toute sa politique étrangère.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*