Le Brésil n’organisera pas la COP25 en 2019

Le gouvernement brésilien a annoncé mercredi sa décision de renoncer à organiser le sommet du climat COP25 en 2016 « en raison de restrictions budgétaires … et du processus de transition avec la nouvelle administration qui prendra ses fonctions le 1er janvier ».

Plus précisément, c’est l’équipe constituée par le président élu d’extrême droite Jair Bolsonaro, aux positions controversées en matière d’environnement, qui prendra les commandes du Brésil début 2019.

« En raison de restrictions budgétaires … et du processus de transition avec la nouvelle administration qui prendra ses fonctions le 1er janvier 2019, le gouvernement brésilien s’est vu contraint de retirer son offre de recevoir la COP25 », a indiqué mercredi le ministère brésilien des Affaires étrangères par le biais d’un communiqué.

Il est à noter que le Brésil était l’unique candidat à l’organisation de cette conférence, qui devait se tenir du 11 au 22 novembre 2019. Le gouvernement brésilien a choisi de faire cette annonce à quelques jours de l’ouverture de la COP24 à Katowice, en Pologne.

Le président élu brésilien Jair Bolsonaro a confié la diplomatie de son pays à Ernesto Araujo. Ce grand admirateur du chef d’Etat américain Donald Trump a décrié mardi dernier l’ « alarmisme climatique » dans une tribune parue dans le journal Gazeta do Povo.

A propos de Fitzpatrick Georges 1494 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*