Dénucléarisation : la Corée du Nord met en garde les Etats-Unis

Lors de son discours du Nouvel An, le chef d’Etat nord-coréen, Kim Jong-Un a mis en garde Washington, affirmant que Pyongyang aspire à de bons rapports avec le gouvernement américain mais ne pourra pas envisager de changer d’attitude au cas où celui-ci maintient ses sanctions relatives au nucléaire.

«Si les Etats-Unis ne tiennent pas la promesse qu’ils ont faite au monde et persistent dans les sanctions et les pressions contre la RPDC (République Populaire et Démocratique de Corée), nous pourrions être contraints d’explorer une nouvelle voie pour défendre la souveraineté de notre pays et les intérêts suprêmes de notre Etat», a prévenu le dirigeant nord-coréen dans son discours retransmis par la télévision publique.

Kim Jong-Un s’est dit en outre, disposé à rencontrer «à tout moment» son homologue américain pour «produire des résultats qui seront salués par la communauté internationale». Rappelons que la Corée du Nord fait l’objet de diverses sanctions internationales suite à ses programmes militaires et nucléaires.

Le gouvernement nord-coréen a effectué six essais nucléaires et développé des missiles balistiques, qui, à en croire les spécialistes, pourraient atteindre le territoire américain.

Pour leur part, les Etats-Unis exigent une dénucléarisation « totalement vérifiée » de la Corée du Nord avant toute levée de sanctions, ce à quoi Pyongyang refuse de se plier sans concession de la part de Washington.

Dans son dernier discours, le président nord-coréen a indiqué que son gouvernement avait « déclaré qu’il ne produirait plus, ni ne testerait, n’utiliserait ou ne propagerait plus notre arsenal nucléaire», avant de demander à l’administration américaine des « mesures correspondantes ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*