Les Saoudiennes peuvent désormais voyager sans l’accord d’un «gardien masculin»

Le gouvernement saoudien a commencé mardi à mettre en œuvre la réforme en vertu de laquelle les femmes peuvent obtenir un passeport et voyager hors du royaume wahhabite sans la permission ou l’accompagnement d’un parent masculin.

Cette réforme, qui constitue une avancée majeure vers l’égalité des sexes en Arabie saoudite, avait été annoncée le gouvernement saoudien au début de ce mois.

Le système qui vient d’être banni assimilait les femmes saoudiennes à des mineures durant toute leur vie en les soumettant à l’autorité arbitraire de leur époux, père ou autre parent masculin.

Ces derniers mois, diverses affaires d’évasions à l’étranger de jeunes femmes originaires d’Arabie saoudite se déclarant victimes de violences de la part de leurs «gardiens masculins» ont fait la une de la presse internationale.

Dans le même registre, les Saoudiennes ont désormais la possibilité de déclarer officiellement une naissance, un mariage ou un divorce, et être titulaires de l’autorité parentale sur leurs enfants mineurs. Jusqu’ici, seuls les hommes jouissaient de ces prérogatives.

Ces réformes sont comprises dans les différentes mesures de libéralisation décidées par l’actuel homme fort du Royaume d’Arabie saoudite, le prince héritier Mohammed ben Salmane. Ce dernier essaye par ailleurs, de moderniser et de diversifier l’économie de son pays, qui dépend presque totalement des recettes des hydrocarbures.

Malgré tout, cette puissante monarchie pétrolière du Golfe demeure décriée pour son comportement en matière des droits humains.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*