Flambée des cours du pétrole suite aux attaques de drones en Arabie saoudite

Le gouvernement américain s’est dit prêt à réagir à la suite des attaques de drones visant les infrastructures pétrolières en Arabie Saoudite, des attaques qu’il a attribuées à l’Iran.

Quarante-huit heures après ces attaques qui ont diminué de moitié la production pétrolière saoudienne, les cours du brut ont bondi de 10%  pour atteindre dans la nuit du dimanche à lundi, leur niveau le plus élevé depuis 4 mois.

L’impact de la baisse brutale de la production du brut saoudien ne s’est pas fait attendre. Une réduction des exportations saoudiennes de moitié correspond à 6 % de l’approvisionnement mondial. Les réparations des installations saoudiennes endommagées pourraient nécessiter des semaines. Se voulant rassurant, Ryad a annoncé le recours à ses importants stocks pour approvisionner le marché international.

Pour sa part, le président américain, Donald Trump a permis l’utilisation des réserves stratégiques américaines de pétrole en cas de besoin, ce qui a quelque peu ralenti la hausse des cours.

Par ailleurs, sur le réseau social Twitter, le milliardaire de la Maison Blanche s’est dit prêt à riposter suivant des vérifications qui doivent arriver du royaume wahhabite. De son côté, le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a accusé l’Iran d’être responsable de cette attaque aux drones contre l’Arabie Saoudite.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*