Des manifestants irakiens incendient le consulat iranien à Najaf

Des protestataires irakiens ont incendié, dans la soirée de mercredi, le consulat d’Iran à Najaf, dans le sud de l’Irak qui fait face, depuis deux mois, à sa plus grave crise sociale depuis la chute du régime de Saddam Hussein.

La violence en Irak, qui a coûté la vie à 350 personnes en l’espace de deux mois, a franchi un cap mercredi. Des manifestants ont incendié la représentation diplomatique iranienne dans la ville sainte chiite de Najaf, à l’issue d’une nouvelle journée sanglante d’un mouvement conspuant le pouvoir à Bagdad et son mentor, Téhéran.

En soirée, alors que le drapeau de la République islamique sur le mur d’enceinte du consulat se faisait dévorer par le feu, des centaines de jeunes protestataires scandaient « Iran dehors » et « Victoire à l’Irak » à l’intérieur de la représentation diplomatique, ont rapporté certaines sources de presse.

Cet incendie à Najaf, ville sainte qui, chaque année, accueille des millions de pèlerins, constitue tout un symbole.

Le consulat iranien à Kerbala, l’autre ville sainte d’Irak, avait déjà été pris pour cible par des manifestants très remontés en début novembre. Mais, dans ce cas, les forces de sécurité irakiennes avaient riposté, ce qui avait entraîné la mort de quatre personnes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*