Démantèlement d’un mouvement extrémiste projetant des attaques contre des mosquées en Allemagne

Les forces de l’ordre allemandes ont arrêté vendredi dernier, douze individus soupçonnés de faire partie d’un groupuscule d’extrême-droite qui préparait une série d’attaques contre des mosquées en Allemagne à l’heure des prières.

Suspectés de projeter des attentats, les suspects ont été placés en détention. D’après la presse allemande, les extrémistes sont soupçonnés d’avoir pris pour cible des lieux de culte musulmans durant la prière, s’inspirant de l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande, qui, en mars dernier, avait fait 51 morts dans deux mosquées alors que ce drame était filmé en direct.

Le leader présumé du mouvement, que les autorités avaient placé sous surveillance depuis des mois, a partagé ses plans lors d’une rencontre secrète organisée avec ses complices la semaine dernière. 

La police a eu vent de cette rencontre grâce à un informateur infiltré, a rapporté la presse. Ce groupuscule voulait attaquer des mosquées dans «une dizaine» de Lands en Allemagne, mais également des personnalités politiques et des demandeurs d’asile.

«Ce qui a été mis en lumière est effrayant, de voir manifestement un groupe se radicaliser de la sorte aussi rapidement», a déclaré lundi un porte-parole du ministère allemand de l’Intérieur, Björn Grünewälder, lors d’un point de presse à Berlin.

Pour sa part, Steffen Seibert, le porte-parole de l’exécutif allemand et de la chancelière Angela Merkel, a estimé que « la mission de l’Etat est d’assurer la libre pratique de la religion dans ce pays sans danger, ni menace, peu importe pour quelle religion».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*