Syrie : Vingt civils tués dans des bombardements à Idleb

Au moins 20 civils, dont neuf enfants, ont été tués hier mardi dans des bombardements du régime syrien contre la province d’Idleb, au nord-ouest de la Syrie, où les forces du régime de Damas ont reconquis la ville symbolique de Kafranbel, a révélé l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) basé à Londres. 

Selon le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, dix civils, dont six enfants, ont péri dans des frappes aériennes du régime syrien contre la localité de Maaret Misrine dans la province d’Idleb, tandis que six civils ont été tués dans la ville d’Idleb, dont un écolier et trois enseignants, dans des tirs d’artillerie qui ont visé plusieurs écoles. Quatre autres civils, dont une mère et ses deux enfants, sont morts dans des bombardements de Damas sur la localité de Binnich, a précisé le directeur de l’OSDH. 

La ville de Kafranbel située dans la province d’Idleb à une cinquantaine de kilomètres au sud de Binnich et Maaret Misrine, a été reprise hier mardi par les forces loyales au régime syrien, soutenu par l’aviation russe. 

La localité de Kafranbel est l’une des premières villes à s’être ralliée à la contestation anti-Bachar al-Assad. Elle était passée en 2012 sous le contrôle des rebelles, qui dominent encore avec les djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, ex-branche d’Al-Qaïda, une partie de la province d’Idleb. 

Le régime a également reconquis 18 autres villages et localités dans le sud d’Idleb au cours des dernières 48 heures et près de la moitié de la province d’Idleb, contrôlée depuis des années, par les djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham et des groupes rebelles. 

Cette reconquête est le fruit d’une offensive d’envergure menée depuis décembre par Damas, avec l’appui de l’aviation russe, faisant néanmoins, plus de 400 morts parmi les civils, et forçant au déplacement près de 900.000 personnes, selon les Nations unies. 

Il s’agit de l’exode le plus massif en une si courte période depus le début en 2011 de la guerre en Syrie qui a fait plus de 380 000 morts et déplacé plusieurs millions de personnes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*