L’Arabie saoudite soupçonnée de surveiller massivement ses citoyens en déplacement aux Etats-Unis

Un lanceur d’alerte a partagé au Guardian ce qui s’apparente à des millions de demandes de suivi secrètes formulées par les autorités saoudiennes entre novembre et mars derniers et qui proviendraient de trois géants des télécoms dans le royaume wahhabite, en l’occurrence Saudi Telecom, Mobily et Zain.

En toute vraisemblance, ces requêtes visaient à déterminer l’emplacement des téléphones appartenant à des ressortissants saoudiens en déplacement sur le sol américain. 

Cela pouvait être faisable à cause des failles du système de messagerie mondiale SS7, par le biais duquel les opérateurs saoudiens des Télecoms peuvent connecter leurs clients même lorsqu’ils sont hors d’Arabie saoudite. C’est notamment grâce à cet outil que les frais d’itinérance peuvent être appliqués.

Ces demandes étaient particulièrement fréquentes durant une même journée. Les clients en question pouvaient être suivis 2 à 13 fois par heure, ce qui permettait de retracer exactement tous leurs déplacements.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement saoudien est cité dans une affaire de surveillance des citoyens particulièrement les opposants au régime. 

Par ailleurs, Les services secrets saoudiens avaient été accusés d’avoir piraté le téléphone du patron d’Amazon, Jeff Bezos. Bien que l’ambassade saoudienne à Washington ait rejeté cette allégation, l’enquête demeure en cours.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*