Des roquettes s’abattent à nouveau à proximité de l’ambassade américaine à Bagdad

La Zone verte de Bagdad, qui abrite le siège de la représentation diplomatique des Etats-Unis en Irak, a été ce jeudi, la cible d’une nouvelle attaque à la roquette, a confié à la presse, une source de sécurité à l’intérieur de ce périmètre ultra-sécurisé. 

Il s’agit de la cinquième attaque du genre en l’espace de dix jours contre la mission diplomatique américaine. Certains médias locaux ont fait état d’au moins trois déflagrations suivies du déclenchement des sirènes dans la Zone verte. 

Jusqu’à présent, aucune victime ni dégât n’a été déploré et la nouvelle attaque n’a pas été revendiquée à l’instar des quatre dernières. Quoi qu’il en soit, l’administration américaine soupçonne des pro-Téhéran d’être à l’origine de ces tirs.

Il s’agit de la deuxième attaque perpétrée à proximité de l’ambassade des Etats-Unis en Irak depuis le 8 juin dernier. D’autres attaques à la roquette ont pris pour cible à deux reprises, l’aéroport de la capitale irakienne. 

A l’heure actuelle, ce site est d’ailleurs fermé en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, mais des militaires américains y sont déployés. La base de Taji, située au nord de Bagdad et abritant des soldats américains, a également essuyé des attaques.

Depuis octobre dernier, pas moins de 32 attaques similaires ont pris pour cible des intérêts américains sur le sol irakien.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*