Le ministre français des Affaires étrangères en visite surprise en Irak

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, était en visite surprise jeudi à Bagdad, où il a appelé à ne «pas baisser la garde» face à l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) et au respect de la souveraineté irakienne, alors que Washington et Téhéran s’affrontent dans ce pays.

Le ministre français des Affaires étrangères est la première autorité gouvernementale occidentale à effectuer une visite en Irak depuis la nomination du nouvel exécutif irakien dirigé par Moustafa al-Kazimi. 

Le Drian a effectué divers déplacements dans ce pays ces dernières années, entre autres lorsqu’il était ministre de la Défense (2012-2017) alors que les troupes irakiennes, soutenues par la coalition militaire internationale sous commandement américain, affrontaient les djihadistes.

En fin 2017, les autorités irakiennes ont officiellement déclaré la défaite de Daech (acronyme en arabe du groupe EI). Depuis, les tensions au sein de la coalition internationale, qui comprend, entre autres, des troupes françaises, n’ont cessé de s’amplifier. 

La partie européenne reproche à son allié américain de mettre en danger la présence des forces internationales anti-djihadistes en menant de manière unilatérale, des frappes visant des factions chiites pro-Téhéran.

Pour sa part, la France a été victime sur son territoire d’attaques djihadistes et compte de 14 ressortissants condamnés à la peine capitale ou à la prison à vie sur le sol irakien pour appartenance à Daech, la raison pour laquelle Paris veut poursuivre les opérations contre l’organisation de l’EI dans ce pays.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*