Irak : deux hauts responsables militaires abattus par un drone turc

Les autorités irakiennes ont annulé la visite d’un ministre turc et convoqué l’ambassadeur de la Turquie à Bagdad, à la suite de la mort de deux officiers militaires irakiens, abattus mardi par un drone turc dans le nord du pays. 

Dans cette portion du territoire irakien, les forces turques qui prennent régulièrement pour cibles des positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ont lancé en juin dernier, l’opération «Griffes du Tigre» au Kurdistan irakien. Depuis cette date, ces deux Etats voisins n’ont eu de cesse de se quereller, par voie diplomatique, sur les raids et l’incursion terrestre des troupes turques.

Mais Bagdad a fait preuve de plus de fermeté suite à la mort, pour la première fois, de responsables de ses forces armées, en annulant la visite prévue jeudi en Irak, par le ministre turc de la Défense, que le ministère irakien des Affaires étrangères avait déjà annoncée. 

La diplomatie irakienne a par ailleurs ajouté que l’ambassadeur turc serait encore convoqué afin de recevoir « une lettre de protestation comprenant des termes forts pour dire que l’Irak refuse catégoriquement les agressions et les violations » de la Turquie. Pour information, il s’agira de la troisième convocation de ce diplomate depuis juin dernier.

Pour sa part, le gouvernement turc a toujours répété combattre le PKK, qu’il considère comme un mouvement « terroriste ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*