Les Etats-Unis frappent des groupes armés pro-Téhéran en Syrie

Les avions de chasse des forces armées américaines ont frappé jeudi des installations employées par des groupes armés pro-iraniens en Syrie, tuant 17 combattants de ces groupes armés, d’après l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) basé à Londres. 

C’est la première opération militaire américaine sous le mande du président Joe Biden, décidée en représailles aux récentes attaques contre les intérêts occidentaux sur le sol irakien.

Le président américain Joe Biden a donné jeudi son feu vert à un raid en Syrie contre des installations de milices pro-Téhéran, a annoncé le Pentagone. 

Ces frappes ont détruit « de multiples infrastructures situées à un poste-frontière utilisé par des milices soutenues par l’Iran, notamment le Kataeb Hezbollah », a déclaré le porte-parole du département américain de la Défense, John Kirby, qualifiant cette opération militaire de « défensive ».

« Les frappes ont été autorisées en réponse aux attaques récentes contre le personnel américain et de la coalition en Irak, et à des menaces toujours contre ce personnel», a ajouté ce responsable américain. 

« Les frappes ont détruit trois camions de munitions … Il y a beaucoup de morts. Au moins 17 combattants ont péri selon un bilan préliminaire, tous membres du Hachd al-Chaabi », la puissante coalition de paramilitaires irakiens pro-Téhéran, a confié à la presse le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*