Le gouvernement koweitien récupère des archives spoliées par l’armée irakienne pendant la guerre du Golfe

Le gouvernement koweïtien a récupéré dimanche huit tonnes d’archives qui avaient été emportées par les forces armées irakiennes de l’ex-chef d’Etat Saddam Hussein durant la période d’occupation de cet émirat entre 1990 et 1991.

C’est la troisième série d’archives restituées aux autorités koweitiennes depuis 2019, à en croire des responsables des deux Etats. Selon un haut responsable du ministère koweïtien des Affaires étrangères, Nasser al-Hayne, les archives rendues dimanche sont la propriété notamment de «l’Université de Koweït» et du «ministère koweïtien de l’Information». 

D’après Gahtane al-Janabi, un représentant de la diplomatie irakienne, le Koweït avait récemment transmis à Bagdad une liste des archives dérobées et non encore restituées.

Les forces armées irakiennes de Saddam Hussein s’étaient introduites sur le sol koweïtien le 2 août 1990 et en avaient été délogées en fin février 1991 par une coalition sous commandement américain. Il aura fallu deux décennies à ces deux pays pour normaliser leurs relations et l’ONU n’a levé ses sanctions contre l’Irak, qu’en 2020. 

Bagdad a versé durant 30 ans, des compensations de 51 milliards de dollars au gouvernement koweïtien et les deux pays n’ont pas tracé de manière définitive leurs frontières maritimes alors que l’affaire des disparus koweitiens demeure toujours ouverte.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*