L’aéroport de Bagdad à nouveau visé par des roquettes

L’aéroport de Bagdad, où des militaires américains sont déployés, a été la cible de deux roquettes ce dimanche, pour la deuxième consécutive en l’espace de dix jours.

L’une de ces roquettes s’est abattue à proximité de la base aérienne de l’aéroport de Bagdad, où sont postées les forces de la coalition militaire internationale sous commandement américain, a confié à la presse un responsable des services de sécurité s’exprimant sous couvert de l’anonymat.

Toujours selon la même source, le second projectile a été intercepté par des systèmes de défense C-RAM, des batteries anti-aériennes mises en place par Washington pour assurer la protection de ses troupes dans la capitale irakienne et dans la région autonome du Kurdistan à la suite de dizaines d’attaques à la roquette.

Cette attaque n’a pas été immédiatement revendiquée mais les Etats-Unis soupçonnent habituellement les nombreuses milices proches de Téhéran de prendre pour cible leurs hommes et leurs diplomates à Bagdad et sur les diverses bases militaires où ils sont postés en territoire irakien.

Des convois logistiques irakiens de la coalition, des bases abritant des militaires américains ou des consulats de la même puissance ont été visés par près d’une trentaine d’attaques, à la roquette ou à la bombe, depuis l’investiture de l’actuel président américain, Joe Biden, en janvier dernier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*