Une attaque terroriste contre un marché de Bagdad, fait une trentaine de morts

Une trentaine de personnes ont trouvé la mort et des dizaines d’autres ont été blessées dans une explosion survenue lundi dans un marché situé dans la partie orientale de Bagdad, la capitale d’Irak. 

Pour le ministère irakien de l’Intérieur, il s’agit d’une «attaque terroriste» qui a été d’ailleurs revendiquée le soir même par l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI).

Cette attaque a été perpétrée dans un marché populaire d’une banlieue chiite de la capitale irakienne, la veille de la célébration musulmane de l’Aïd al-Adha. 

Dans un communiqué diffusé quelques heures après l’attentat sur son canal Telegram, l’organisation EI a indiqué que l’un de ses kamikazes, surnommé Abu Hamza al-Iraqi, avait actionné sa ceinture explosive. 

C’est le deuxième attentat revendiqué par le groupe EI depuis janvier dernier à Bagdad, lorsque deux kamikazes s’étaient fait exploser sur un marché, tuant 32 personnes sur le coup.

A en croire des sources sécuritaires et médicales, ce dernier attentat a coûté la vie à 28 ou 30 personnes, dont une quinzaine de femmes et d’enfants, et fait entre 30 et 50 blessés.

En réaction, le chef d’Etat irakien, Barham Saleh, a condamné sur le réseau social Twitter «un crime haineux et d’une cruauté sans précédent», ajoutant que les auteurs de ces attentats «ciblent nos civils à Sadr City à la veille de l’Aïd » et «n’acceptent pas que les gens se réjouissent, même un instant».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*