Le Koweït compte renforcer les conditions d’octroi des visas aux Libanais

Le gouvernement koweïtien entend renforcer les conditions d’octroi des visas aux ressortissants libanais, dans un contexte de crise diplomatique entre le pays du cèdre et divers Etats arabes du Golfe, a confié mercredi aux médias une source sécuritaire koweitienne.

A l’instar de l’Arabie saoudite, le Koweït a procédé au rappel de son ambassadeur à Beyrouth après la diffusion de propos du ministre libanais de l’Information, Georges Cordahi, décriant l’implication militaire du royaume wahhabite dans le conflit armé au Yémen.

Le Koweït, où résident environ 50.000 citoyens libanais, a aussi prié le chargé d’affaires libanais, plus haut diplomate sur son sol, de s’en aller.

«Il y a une décision orale d’être plus stricts dans l’octroi de visas touristiques ou commerciaux aux Libanais», a assuré la même source s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, précisant néanmoins, qu’il n’y avait pas encore de décision officielle sur cette question et que l’émirat n’avait pas arrêté d’accorder des visas aux ressortissants libanais.

Un peu plus tôt le même jour, le journal koweïtien al-Qabas, qui s’appuie sur «des sources sécuritaires informées » mais anonymes, avait fait état d’une «suspension jusqu’à nouvel ordre de l’octroi de visas aux Libanais», une mesure s’inscrivant dans le cadre de la crise diplomatique entre les Etats-membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et le Liban. 

A en croire cet organe de presse, tous les types de visas seraient suspendus pour les Libanais.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*