Regain de violences entre Israël et la Bande de Gaza

Le weekend a été particulièrement meurtrier avec un bilan de dix morts, neufs militants palestiniens et un civil israélien, suite à la reprise des violences entre Israël et des groupes armés de la Bande de Gaza.

Ces violences marquent la rupture de la trêve tacite qu’observaient les deux camps depuis la vague de violences du mois d’août dernier dans et autour de la bande de Gaza qui avaient provoqué la mort d’au moins 26 palestiniens et d’un israélien. Le cycle raids aériens israéliens et tirs de roquettes palestiniens a repris suite à quatre raids aériens israéliens, dont un sur un camp d’entraînement du Jihad islamique à Rafah et qui ont fait au total neuf morts, menés en représailles à un tir de roquettes qui avait eu lieu plus tôt dans la semaine depuis la Bande de Gaza. Les tirs de roquettes qui ont suivi cette attaque de Tsahal ont fait un mort, un civil, côté israélien. Entre la nuit et dimanche matin, les militants palestiniens ont tiré 10 roquettes en direction du territoire israélien et l’armée israélienne a annoncé avoir mené des raids aériens sur six sites supposés de militants palestiniens dans la Bande de Gaza.

Dimanche soir, malgré une accalmie, la tension était palpable. Les autorités égyptiennes, qui avaient prématurément annoncé un cessez-le-feu pour 1h GMT dans la nuit de samedi à dimanche, poursuivaient leur médiation. L’espoir d’une trêve prochaine est permis puisque les militants palestiniens se disent disposés à arrêter leurs tirs de roquettes si Tsahal arrête ses frappes et que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a fait part de sa volonté de ne pas voir la situation se dégrader davantage.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*