Entretien d’Obama et de Medvedev sur l’Iran, la Syrie et l’Afghanistan

Samedi, les présidents américain et russe Barack Obama et Dimitri Medvedev se sont rencontrés en marge du sommet Asie-Pacifique à Honolulu dans l’état américain d’Hawaii pour discuter des dossiers afghan, iranien et syrien.

Les positions américaine et russe divergent sur ces dossiers mis à part celui de l’Afghanistan. En ce qui concerne l’Iran, le gouvernement russe est toujours réticent à l’application d’un nouvel ensemble de sanctions alors que depuis la publication mardi dernier du rapport de l’AIEA qui soupçonne une vocation militaire des travaux nucléaires menés dans le pays, les Etats-Unis  ont annoncé leur intention de durcir encore plus les sanctions économiques qu’ils appliquent déjà de manière unilatérale.  Mais les deux pays sont néanmoins d’accord quant à la nécessité d’amener l’Iran à se conformer à ses obligations internationales concernant son programme nucléaire. D’autres sujets qui fâchent tels que l’installation du système antimissile américain en Europe ont été évoqués ; et si  les détails de leur discussion sur la crise en Syrie n’ont pas été rendus publics, Barack Obama et Dimitri ont néanmoins avoué s’être accordés sur l’importance d’un appui au gouvernement d’Hamid Karzai en Afghanistan.

D’autre part et selon les propos de Dimitri Medvedev, le soutien américain actif et engagé  à la candidature russe pour une adhésion à l’Organisation Mondiale du Commerce n’aura certainement pas été étranger à la cordialité de la discussion entre les deux présidents. Ceux-ci ont affirmé leur volonté de rester ouvert à toutes les solutions envisageables en dépit de leurs divergences d’opinion.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*