Réconciliation du Fatah et du Hamas

A la surprise générale, les deux mouvements palestiniens rivaux, le Fatah du président Mahmoud Abbas qui administre la Cisjordanie et le Hamas au pouvoir à Gaza, se sont mis d’accord sur la formation d’un gouvernement transitoire en vue d’élections présidentielle et législatives d’ici un an.

Cet accord de principe a été obtenu à l’occasion de leur réunion ce mercredi 27 avril 2011 au Caire. L’Egypte va appeler à une réunion de toutes les factions palestiniennes pour la signature d’un accord de réconciliation au Caire dans les prochains jours. Cet accord prévoit notamment la libération de « détenus politiques » selon Mahmoud Zahar, le haut dirigeant du Hamas, ainsi que la formation d’une commission judiciaire formée de douze juges pour trancher les litiges liés aux élections. Un terrain d’entente a même été trouvé pour la réunification des forces de sécurité entre le Fatah et le Hamas.

Deux principales réactions sur la scène internationale sont à noter. Tout d’abord celle du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou pour qui « l’Autorité palestinienne doit choisir entre la paix avec Israël et la paix avec le Hamas, la paix n’étant pas possible avec les deux puisque le Hamas souhaite ouvertement la destruction de l’Etat d’Israël ». Le Hamas, en effet, est considéré comme une organisation « terroriste » par les Etats-Unis, l’Union Européenne et Israël et refuse de reconnaître l’Etat Hébreu. Les Etats-Unis souhaitent de leur côté que le futur gouvernement palestinien renonce à la violence et reconnaisse l’existence d’Israël.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*