Zone MENA : Un allègement de la dette en discussion

Des sources européennes et gouvernementales ont annoncé hier soir la perspective d’un programme de l’Union Européenne pour alléger la dette des pays d’Afrique du Nord.

Promu par la France, ce projet doit être discuté une première fois ce jeudi matin lors d’une réunion des ambassadeurs des 27 pays membres de l’Union Européenne avant d’être soumis au sommet de l’Union du 1er au 2 mars prochains. Il doit symboliser le changement de regard de l’Union Européenne à l’égard des pays de l’autre rive de la Méditerranée. Cet allègement de la dette devrait bien évidemment concerner le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et l’Egypte, mais devrait également s’étendre à la Bande de Gaza, à la Cisjordanie, à Israël, à la Jordanie, au Liban et à la Syrie.
Et même si il est prématuré de parler chiffres en ce moment, un responsable gouvernemental d’un pays membre a évoqué une ampleur qui pourrait s’élever à plusieurs milliards de dollars, mais aucun chiffre précis ne devrait être communiqué par la Commission européenne avant le mois d’avril. En plus de l’aspect symbolique du changement d’égard, ce programme d’allègement de la dette ne se fera qu’en échange d’efforts de la part des bénéficiaires sur des accords de libre-échange avec l’Union Européenne et avec leurs voisins.
En cas d’adoption du projet, ces pays devraient se plier aux normes européennes sous peine de voir leur aide suspendue en cas d’oppression ou de graves violations des droits de l’homme comme lorsque la BEI (Banque Européenne d’investissement) a suspendu son aide, qui a pourtant avoisiné les 2.65 milliards de dollars US en 2010, à la Syrie

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*