Etats-Unis : Pétrole et campagne présidentielle

En pleine campagne électorale, le président américain Barack Obama se voit attaquer par ses adversaires républicains sur l’efficacité de sa politique énergétique en raison de la hausse des prix du pétrole, dont le prix du baril a atteint le weekend dernier 109 dollars, qui menace d’enrayer la reprise de l’économie américaine.
Les républicains reprochent au président son opposition au projet d’extension de l’oléoduc Keystone XL et en général son opposition à l’augmentation de la production énergétique. Pourtant, pour la première fois depuis huit mois, le président américain Barack Obama remonte dans les sondages grâce à un timide regain de confiance sur l’économie dont la cote a récemment atteint les 50% contre 44% en septembre, en plus du recul du taux de chômage à 8.3% en janvier. Mais cette timide reprise de l’économie américaine est menacée par la hausse des prix à la pompe qui, selon plusieurs économistes américains dont l’économiste en chef de Moody’s Mark Zandi et le président de la réserve fédérale de Saint Louis James Bullard, pourrait avoir des conséquences graves s’il dépassait la barre des 5 dollars le gallon. Or, la barre des 4 dollars est déjà franchie et Barack Obama a lui-même admis que cette hausse qui s’est également produit l’année dernière a commencé plus tôt cette année.
Face aux tensions en Iran et pour éviter une rechute de l’économie américaine, de nombreux élus, dont le démocrate Edward Markley du Massachussets, ont appelé le président à recourir aux stocks stratégiques du Texas et de la Louisiane.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*