Terrorisme : Vers une coopération globale des pays du Sahel

Lentement mais sûrement, les pays du Sahel avancent vers une optimisation de leur coopération dans la lutte contre le terrorisme. Réunis à Tripoli et après deux jours de  discussions, des représentants et des experts en provenance de dix pays de la zone sahélo-saharienne se sont convenus sur un plan d’action pour renforcer leur coopération dans la sécurisation des frontières.

A ce niveau, le plan d’action se résume à des recommandations de ces pays à plus de coopération, principalement dans le partage des informations sur les repères des terroristes et la circulation des armes. Sur ce point, la création d’une base de données commune a été proposée tout comme la mise sur pied d’un comité d’experts et le renforcement de la législation et de son application. L’étude de l’application de ces recommandations aura lieu d’ici la fin de l’année  à l’occasion d’une autre réunion des pays de la région au Maroc.  Les délégués régionaux se sont également convenus sur la nécessité de la création et du renforcement d’unités spécialement dédiées à la lutte contre le terrorisme. Si il est vrai que des accords existent actuellement entre le Niger, le Mali et l’Algérie permettant le partage d’informations et la réalisation de patrouilles communes, les pays du Sahel sont appelés à faire un bloc encore plus solide contre le terrorisme et parvenir à un accord effectif impliquant tout le monde.

Problème latent dans la région, le terrorisme est devenu plus préoccupant avec la circulation non contrôlée des armes provenant de l’arsenal libyen après la guerre civile dans ce pays qui a conduit à la mort du Colonel Kadhafi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*