USA : Renvoi des accusés du 11 septembre devant la justice militaire

Hier mercredi 5 avril 2012, le Pentagone a annoncé, au grand dam des organisations de défense des droits de l’homme, le renvoi devant le tribunal militaire d’exception de la base navale américaine de Guantanamo à Cuba de cinq personnes accusées d’avoir commandité les attentats du 11 septembre 2011.

Ce renvoi devant une commission militaire, contraire aux promesses électorales de Barack Obama, intervient un an après le changement de position de l’administration de celui-ci sur la question. Le camp du président américain avait justifié ce revirement par le blocage par les républicains du financement des procès des suspects des attentats du 11 septembre dans un tribunal de New-York. Qu’elle qu’en soit la raison, ce renvoi devant la justice militaire est déplorée par les organisations de défense des droits de l’homme telles que l’Union Américaine de Défense des libertés Civiles (ACLU) qui juge les tribunaux fédéraux tout à fait capables, comme ils l’ont démontré par le passé, de juger des cas liés au terrorisme.

Le principal accusé, Khalid Cheikh Mohammed, un pakistanais qui a grandi au Koweït et étudié aux Etats-Unis, aurait avoué sa responsabilité dans 31 attentats ou tentatives d’attentats, dont ceux du 11 septembre 2001, ainsi que la décapitation en 2002 du journaliste du Wall Street Journal Daniel Pearl, même si l’ombre de la torture plane sur ces aveux.

Accusés de terrorisme, de complot, de meurtres en violation du droit de la guerre et d’attentats contre des civils, les cinq prévenus risquent la peine de mort s’ils sont déclarés coupables.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*