Palestine : Plus de soutien par la Banque Mondiale

Après une réunion vendredi 6 avril dernier de son Conseil d’administration à Washington, la Banque Mondiale a présenté via un communiqué la nouvelle stratégie qu’elle compte adopter entre 2012 et 2014 pour venir en aide à la Cisjordanie et à la bande de Gaza.

Concrètement, le Conseil d’administration de la Banque Mondiale va solliciter un effort supplémentaire de ses pays membres pour un nouveau versement de 55 millions de dollars au fonds spécial qui permet d’alimenter l’aide à l’Autorité palestinienne, seule possibilité d’intervention pour l’institution financière, les dons directs n’étant pas possibles puisque la Palestine ne fait pas partie de ses membres. Cette nouvelle stratégie devrait permettre à la Banque Mondiale sur la période 2012-2014 d’accompagner la Palestine. Tout d’abord  en soutenant les secteurs de l’Education supérieure, de l’énergie, de l’agriculture et des services sanitaires. Elle espère aider la Palestine à renforcer la collecte fiscale et améliorer la gestion des fonds publics et également lancer de nouveaux projets d’aide au secteur privé, notamment en faveur des jeunes palestiniens pour les aider à entrer sur le marché du travail.

La Banque Mondiale confirme par cet engagement la tendance généreuse qu’elle affiche depuis peu pour les Territoires Palestiniens. Le mois dernier, pour la première fois depuis mai 2010, l’institution financière annonçait le déblocage de fonds avec l’annonce en trois fois de dons d’un total de 50 millions de dollars à l’Autorité palestinienne pour des projets dans le développement de l’administration centrale et des municipalités ainsi que dans l’électricité.

A propos de Fitzpatrick 1365 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*