Russie : Tumulte dans l’armée russe malgré des reformes

Dans sa campagne électorale, Vladimir Poutine a promis à ses électeurs d’investir d’ici 2022 près de 780 milliards de dollars US dans un programme de réarmement sans précédent du pays. Ses projets pour l’armée russe comprennent également un triplement des salaires des militaires, un doublement de leurs retraites ainsi que la construction de 155 000 appartements. Nommé en février 2007, Anatoly Serdioukov, le ministre de la défense, est chargé de mener à bien ce projet.

Depuis quelques années déjà, des changements profonds sont en train de se réaliser au sein de l’armée russe. Elle a réduit ses effectifs de 400 000 hommes en quatre ans dont 150 000 officiers tout en s’efforçant d’attirer des futurs militaires de carrière. Une politique de mobilité professionnelle a été introduite et les régiments d’officiers rentiers sans justification opérationnelle disparaissent les uns après les autres. La stratégie retenue est de plus miser sur la qualité que sur la quantité. Le budget militaire russe a en 2011, et ce pour la première fois depuis vingt ans, dépassé celui de la France et du Royaume-Uni.

Si la volonté de développer une armée professionnelle est saluée, notamment par l’Association des mères de soldats russes qui lutte contre les services imposés aux jeunes appelés, le discours change chez les officiers qui dénoncent une rupture avec la tradition militaire russe d’appuyer les guerres sur une mobilisation massive de la population. Les officiers reprochent également à juste titre à Anatoly Serdioukov de conduire sa réforme sans aucune concertation. Ce clivage entre le ministère de la Défense et les officiers de l’armée pourrait amener Vladimir Poutine à remplacer Anatoly Serdioukov, malgré la réforme entreprise.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*