Egypte : Le cycle de violences s’accélère

Après les affrontements de dimanche 29 avril dernier qui s’étaient soldés par la mort d’une personne et 119 autres blessées, hier mercredi 2 mai 2012 ce sont 20 personnes selon des sources hospitalières et 9 selon des sources gouvernementales, qui ont été tuées au Caire lors d’affrontements entre des manifestants hostiles au pouvoir militaire et des assaillants.

Selon des sources de sécurité et des témoins, les assaillants, qui n’ont pas pu être identifiés mais que l’on soupçonne d’être des hommes de main en civil agissant sur commande, ont attaqué hier à l’aube les protestataires rassemblés depuis plusieurs jours pour réclamer le départ de l’armée du pouvoir. S’en sont suivies des heures d’affrontements entre les deux camps à coups de jets de pierre et de cocktails molotov. L’on a assisté à des scènes de lynchage en pleine rue où des personnes se sont fait battre à coup de barre de fer tandis que des coups de feu se faisaient entendre. Les protestataires contre le pouvoir en place ont pourtant manifesté à nouveau pour le départ du pouvoir militaire aussitôt un calme provisoire rétabli après l’intervention en milieu de journée de l’armée et de la police anti-émeute.

Pour apaiser les tensions, l’armée égyptienne, au pouvoir depuis la révolution de l’année dernière a évoqué par son chef d’état-major et membre du conseil militaire au pouvoir Sami Anan la possibilité de céder les rênes du pays dès le 24 mai prochain au lieu de la fin juin précédemment évoquée en cas de victoire d’un des candidats dès la fin du premier tour.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*