Nucléaire iranien : Des progrès dans les discussions et un horizon dégagé

Après deux jours de discussions jugées positives à la représentation iranienne auprès des Nations Unies à Vienne en Autriche, l’Iran et l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique) abordent l’avenir des négociations sur le programme nucléaire iranien sous les meilleurs auspices.

C’est lors d’une conférence de presse conjointe, fait rarissime qui consolide leurs allégations, qu’Herman Nackaerts, le chef des inspecteurs et directeur général adjoint de l’agence, et Ali Sghar Soltanieh, l’ambassadeur iranien auprès de l’AIEA, l’ont déclaré, sans toutefois s’épancher sur les détails desdites discussions. L’horizon apparaît ainsi dégagé pour les prochaines réunions, le lundi 21 mai prochain toujours à Vienne entre l’AIEA et l’Iran et deux jours plus tard le 23 mai à Bagdad avec le Groupe 5+1  qui comprend les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne. D’autant plus que ces dernières semaines, des responsables iraniens ont laissé entendre un possible renoncement du pays à enrichir son uranium jusqu’à 20%.

Après un arrêt brutal des négociations entre l’AIEA et l’Iran il y a de cela trois mois après l’échec de deux visites d’inspecteurs de l’agence à Téhéran, les deux parties espèrent lundi prochain « résoudre toutes les questions en suspens » , même si les deux conférenciers sont restés vagues sur les progrès faits et ceux qui restent à faire, on peut toutefois supposer que ces derniers concernent l’accès à certains sites, comme celui du site militaire de Parchin dans lequel l’AIEA avait soupçonné Téhéran de tester des explosions conventionnelles applicables au nucléaire. Son refus d’accès à l’agence avait été l’une des causes de l’arrêt des négociations.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*