Emirats Arabes Unis : Le Rafale français dans l’expectative…

Le Rafale, l’avion de combat de Dassault Aviation, ne semble plus être une priorité pour les Emirats Arabes Unis qui semblent reporter à plus tard une éventuelle acquisition sans toutefois rejeter catégoriquement le projet.

Le dossier qui était si cher à l’ancien président français Nicolas Sarkozy, portant sur la vente d’une soixantaine d’avions de chasse Rafale, serait au point selon de nombreuses sources concordantes industrielles et étatiques françaises. Les informations recueillies montrent que l’intérêt émirati pour l’avion de chasse de français n’aurait pas disparu, mais seulement décalé dans le temps. Le changement à la tête de l’Etat français y est certainement pour beaucoup. Nicolas Sarkozy, en effet, ne ménageait pas ses efforts pour convaincre les émirati. Deux visites de l’ancien Chef d’Etat en février et en mars avaient été annulées, empêchant Nicolas Sarkozy d’arriver à la signature d’un contrat dans le premier semestre de l’année en cours.

Néanmoins, et contrairement au peu d’urgence qu’ils accordent au dossier du Rafale, les Emirats Arabes Unis, et les pays du Golfe en général, attendent d’être fixés sur la nouvelle politique française en matière d’exportations de systèmes d’armes et attendent de pied ferme une visite de président François Hollande lui-même, de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault ou de son ministre de la défense Jean-Yves Le Drian. La région présente des bonnes dispositions de débouchés pour le technologique français, ce qui ne devrait pas manquer de faire du bien à la balance commerciale et à l’emploi dans l’Hexagone.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*