Nucléaire iranien : Les négociations en bonne voie

Des représentants de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique AIEA) et des responsables du programme nucléaire iranien se rencontreront vendredi prochain à Vienne. L’accès à des sites militaires ainsi que le rapport de l’AIEA de novembre dernier sur le programme nucléaire iranien seront au cœur des débats.

En novembre dernier, l’AIEA avait publié un rapport extrêmement critique à l’encontre de l’Iran. Il y accusait la république islamique, à un moment où les discussions étaient au point mort, d’avoir travaillé à la mise au point de l’arme nucléaire jusqu’en 2003 et peut-être après. Par ailleurs, l’accès à certains sites demeure la pierre d’achoppement du travail des inspecteurs de l’Agence. Deux missions de l’AIEA menées à Téhéran en début d’année n’ont pas pu aboutir parce que les inspecteurs se sont vus refuser l’accès au site militaire de Parchin. L’Agence souhaite un accès à ce site où elle soupçonne des activités nucléaires illicites, mais également aux documents et aux individus susceptibles de l’aider à progresser dans son enquête.

L’annonce de la rencontre de vendredi prochain a été faite à la presse par Yukiya Amano, le directeur général de l’AIEA lui-même, en marge de la réunion du conseil des gouverneurs. Le responsable japonais s’est dit optimiste quant à l’aboutissement prochain à un accord, insistant toutefois sur le fait que l’Iran pourrait se montrer encore plus coopératif. En cas d’échec des négociations, l’Iran pourrait subir dès le 1er juillet prochain un embargo pétrolier. Israël et les Etats-Unis seraient déjà en train de discuter de nouvelles sanctions.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*