Afrique du Sud : EDF décroche 3 projets éoliens

L’Afrique du Sud a choisi de confier au français EDF Energies Nouvelles (EDF EN) 3 projets éoliens. Ceux-ci entrent dans le cadre de l’actuelle politique énergétique du pays, qui entend se doter d’un vaste parc d’énergie renouvelable d’ici 2016.

En tant que  « soumissionnaire préféré »), statut conféré par le département sud-africain de l’énergie, EDF EN va développer les 3 projets dans la région de l’Eastern Cape : il s’agit de Grassridge , le plus puissant avec 59,8 MW) , Waainek  avec 23,3 MW et Chaba  avec  20,6 MW. Toutes ces installations généreront donc une puissance de 104 MW. Et, leur mise en place débutera en 2013 pour s’achever en fin 2014. Le gouvernement sud-africain envisage de produire 3725 MW à partir des éoliennes avant 2016. A cet effet, un investissement de 3,4 milliards de dollars américains était prévu. C’est pourquoi, il multiplie des appels d’offres portant sur le renouvelable.

Quant à EDF EN, il a décroché la seconde phase de l’appel d’offre. Celle-ci a été lancée en août 2011. « Nous sommes très heureux de cette sélection et de l’opportunité qui nous est donnée de contribuer au développement de l’éolien en Afrique du Sud », s’est réjoui, à ce propos, Fabienne Demol, Directrice des Affaires Nouvelles d’EDF EN. Le groupe français ne compte pas se limiter à ce niveau. Afin de participer à d’autres phases de l’appel d’offre, EDF EN a acquis 80 % du capital d’InnoWind, un développeur local. En plus, le géant de l’énergie a scellé plusieurs autres partenariats en Afrique du Sud. Ce, notamment, pour montrer l’impact social de ses projets. De cette manière, EDF s’assure de poursuivre son développement en Afrique du Sud.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*