Moins de demandes d’asiles en Suisse

Les récents chiffres de l’Office fédéral Des Migrations (ODM) en Suisse portant sur les demandes d’asiles en Avril 2011, révélés mercredi dernier, permettent, notamment, de suivre l’évolution de la situation politique de l’Afrique et du Proche-Orient. De prime abord, ce service a constaté une diminution du total de demandes d’asiles en Suisse en l’espace d’un mois : pendant que l’ODM dénombrait 1874 demandes durant le mois de mars, celles-ci descendent à 1495 en avril, marquant ainsi une baisse de 20 %.

Néanmoins, lorsque l’on considère les pays séparément, la palme revient à l’Erythrée avec 376 demandes d’asiles. Cela se comprend parfaitement car les Droits de l’Homme sont couramment bafoués dans ce pays de la Corne de l’Afrique avec, au pouvoir, un régime caractérisé par ses dérives totalitaires. Ainsi, les demandes formulées par les ressortissants érythréens incluent, notamment, des regroupements familiaux, lesquels sont garantis par la législation suisse.

Le podium est complété par la Tunisie avec 165 requêtes, un chiffre presque similaire à celui de Mars (159), et la Macédoine (127 demandes). Le Nigéria arrive au pied du podium avec 97 demandes d’asile, une statistique en chute libre au regard de celle de mars (174 demandes). Cela peut se justifier vu qu’entre temps, les opérations de rapatriements des nigérians séjournant en Suisse ont commencé.

En ce qui concerne d’autres pays africains ou du Proche-Orient, les demandes ont, en général, baissé : la Syrie (35 requêtes en Avril/74 en Mars), l’Algérie (26/49),  l’Egypte (12/15) et le Yémen (1/18) ; exception faite de la Libye (12/8) dont les requêtes ont augmenté. Malgré ces baisses dominantes, la pression migratoire reste forte dans ces régions car les situations politiques n’y sont pas encore stables.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*