Le Maroc et la Jordanie, nouveaux membres du CCG

Le Ministère marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération a fait savoir dans un communiqué daté du 10 mai que le Maroc acceptait l’invitation des Etats du CCG (Conseil de Coopération du Golfe) à intégrer le conseil.

Le Maroc et la Jordanie seront les prochains membres du CCG. C’est une nouvelle qui en a surpris plus d’un. Le Maroc a été invité à intégrer le CCG tandis que la Jordanie a dû faire acte de candidature. L’invitation du Maroc surprend encore plus quand on sait que le Yémen, qui est pourtant un état du golfe, se voit refuser l’entrée au CCG depuis plus de 10 ans. Créé en mars 1981 sous l’initiative du Royaume Saoudien, le CCG réunit six monarchies de la péninsule arabique : l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, les Emirats Arabes Unis, le Koweït, Oman et le Qatar. Le contexte géopolitique actuel marqué par les révoltes dans le monde musulman explique en partie cette ouverture du CCG qui aspire à se renforcer.

Les retombées d’une telle intégration pour le Maroc seront forcément économiques. Après tout, le CCG a été créé en premier lieu pour assurer la stabilité financière et économique de la région. Le Maroc pourra ainsi élargir son marché en bénéficiant de plus d’investissements de la part des pays du Golfe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*