U.E / Israël: Renforcement de la coopération

Le Conseil d’association Union européenne-Israël tient sa 11ème réunion ce mardi en marge du Conseil des ministres des Affaires étrangères. Il doit approuver une série d’activités concrètes pour renforcer la coopération avec l’Etat hébreu.
Les activités en questions concernent 49 secteurs de coopération précisés parmi lesquels les douanes, le marché intérieur, l’agriculture, le tourisme, la justice et les affaires intérieures, le transport, l’énergie, l’information, l’environnement, ou encore la santé publique, pour n’en citer que quelques-uns. Plusieurs agences européennes et entités communautaires telles qu’Eurojust (Unité de Coopération Judiciaire), l’AESA (Agence Européenne de la Sécurité Aérienne), l’AEE (Agence Européenne pour l’Environnement) ou encore l’ECDC (Centre Européen de Prévention et de Contrôle des Maladies), seront impliqués dans ces projets de coopération. Ces nouvelles avancées dans la coopération entre l’Union Européenne et Israël sont prévues par le Plan d’action adopté par les deux parties en 2005.
Bien que l’Union Européenne affirme que ces mesures ne constituent en aucun cas un relèvement de la coopération bilatérale avec Israël, contrairement à ce qu’affirme l’Etat juif, elles illustrent pourtant une sorte de schizophrénie de son attitude dans les relations qu’elle entretient avec Israël. D’une part, elle renforce sa coopération. De l’autre, elle multiplie les condamnations contre les colonisations israéliennes en Cisjordanie, l’aggravation des conditions de vie de la population palestinienne et les limitations imposées à l’Autorité palestinienne dans sa tentative de développer les territoires occupés. La déclaration finale des rencontres de Bruxelles devrait une nouvelle fois promouvoir la solution à deux états israélien et palestinien.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*