Les Etats-Unis au bord du gouffre

Selon les prévisions, les Etats-Unis franchiront ce lundi la barre fatidique des 14 294 milliards de dollars, seuil déjà relevé en janvier dernier, à partir de laquelle les Etats-Unis ne pourront plus emprunter. Si le Congrès et la Maison-Blanche n’arrivent pas à se mettre d’accord avant le 2 août, les Etats-Unis seront en défaut de payement.

Le sursis de 30 jours supplémentaires jusqu’au 2 août, est l’œuvre de Tim Geithner, le secrétaire au Trésor. Les républicains ne sont pas disposés à voter le relèvement du plafond de la dette tant que le gouvernement n’aura pas mis en place un plan de rigueur budgétaire.     Cela fait trois ans de suite que les Etats-Unis enregistrent un déficit public de plus de 10%.   Le plan d’économie de 39 milliards de dollars proposé le 8 avril dernier est jugé insuffisant par Olivier Blanchard, le chef économiste du FMI. Barack Obama a prévu une diminution du déficit du budget américain de 4 000 milliards de dollars au cours des douze prochaines années, soit 2.5 % du PIB en 2015. Il a récemment évoqué une réforme de la fiscalité qui devrait s’attaquer aux cadeaux fiscaux destinés aux américains les plus riches. Il compte également limiter les dépenses militaires et les aides à l’agriculture et réduire le programme de santé Medicare qui jouit pourtant d’une très grande popularité.

Une faillite des Etats-Unis à l’instar de la Grèce, de l’Irlande ou encore du Portugal entraînerait une catastrophe telle sur les marchés financiers que ceux-ci ne doutent pas une seconde de la capacité de réaction des autorités américaines.

A propos de Fitzpatrick 1348 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*