Syrie: Soutien plus actif des États-Unis aux rebelles

Patrick Ventrell, le porte-parole du département d’État américain, a annoncé hier lors de son point de presse quotidien que les États-Unis mettaient 25 millions de dollars à la disposition des rebelles syriens. Il a toutefois tenu à préciser que cette aide ne concernait à aucun moment du matériel létal, que de la logistique, principalement moyens de communications comme des radios cryptées.

Cette aide s’ajoute à l’assistance médicale que les États-Unis ont déjà reconnu apporter aux rebelles syriens. Cet effort américain survient après une recrudescence de la demande à l’administration Obama d’un soutien plus franc aux combats des rebelles. Les combats en Syrie ont franchi ces derniers un cap dans la violence, embrasant Damas et Alep, les deux plus grandes villes du pays. Malgré les pressions et la situation syrienne de plus en plus préoccupante, les États-Unis se refusent à s’engager militairement dans un nouveau conflit au Moyen-Orient, alors qu’ils viennent à peine de se désengager d’Irak et leur retrait d’Afghanistan est en cours. En plus du soutien logistique aux rebelles syriens, Washington a également débloqué 64 millions de dollars à l’intention du Programme alimentaire mondial, du Comité international de la Croix rouge et d’autres organisations humanitaires qui viennent en aide à la population syrienne.

Plusieurs chaînes de télévision américaine ont mis à mal hier cette volonté de l’administration Obama de ne pas prendre une part active au conflit entre les rebelles syriens et le pouvoir de Bachar al-Assad. Elles ont rapporté la signature d’un document secret qui autorise une assistance américaine en matière de renseignements. L’information n’a pas été commentée par Washington.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*