L’Iran à Israël : La réponse du berger à la bergère

La semaine dernière, de nombreuses communications d’autorités israéliennes ont détaillé les préparatifs militaires, sur le plan défensif, en prévision d’un conflit armé avec l’Iran que l’État hébreu aurait l’intention de lancer dans les prochains mois. La république islamique lui a répondu hier en présentant les progrès qu’elle avait réalisés dans le domaine de l’armement.

L’Iran a profité pour cela d’une cérémonie marquant la Journée de l’industrie de la défense à laquelle participaient le président Mahmoud Ahmadinejad et le ministre de la Défense Ahmad Vahidi. A été présenté à cette occasion un missile « Fateh 110 » de quatrième génération équipé d’un système de guidage amélioré pour une portée de 300 kilomètres. Il peut être tiré depuis un lanceur terrestre utilisant un combustible solide. Parallèlement à la présentation des armes iraniennes, des responsables iraniens ont annoncé la mise en chantier d’un site de défense anti-aérienne de 200 hectares près de la ville d’Abadeh. Cet emplacement est stratégique puisqu’il se situe à 210 kilomètres d’Ispahan, une localité qui abrite un important centre d’enrichissement d’uranium.

Bien évidemment, l’Iran, à travers son président, a tenu à souligner que tout ce déploiement militaire n’avait que des visées dissuasives et défensives. Mais les autorités du pays ont à plusieurs reprises, face aux allusions d’interventions militaires américaines et israéliennes, répété que l’Iran était tout à fait en mesure de frapper Israël et les bases militaires américaines dans la région grâce à ses missiles de moyenne portée testées le mois passé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*