Washington et Téhéran enterrent les rumeurs d’une entente bilatérale

Les Etats-Unis et l’Iran ont officiellement démenti les informations du quotidien américain New York Times qui révélait samedi dernier un accord bilatéral entre les deux pays sur le programme nucléaire iranien sujet à controverse.

Le New York Times citait des responsables de l’administration du président Barack Obama sous couvert de l’anonymat. Selon le journal, Washington et Téhéran auraient eu des entretiens secrets sur les modalités des pourparlers que les deux partis devraient mener. L’Iran se serait dit disposé à négocier mais uniquement après l’élection présidentielle américaine du 6 novembre prochain. Le New York Times affirme que les contacts ont eu lieu côté iranien avec des proches de l’ayatollah Ali Khamenei, le numéro un de la République islamique, sans toutefois confirmer que ce dernier était effectivement au courant. Les réactions des principaux concernés ne se sont pas faites attendre. Tommy Vietor, le porte-parole du NSC (Conseil de Sécurité Nationale) a reconnu que les Etats-Unis continuaient de travailler à une solution diplomatique à la crise du nucléaire iranien mais a formellement démenti un accord sur des pourparlers bilatéraux avec l’Iran, que ce soit avant ou après l’élection présidentielle. Même son de cloche du côté iranien où le ministre des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi a affirmé en conférence de presse que les seules négociations que l’Iran était en train de mener avaient lieu avec les pays du groupe P5+1 qui regroupe les Etats-Unis, mais aussi la Chine, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l’Allemagne.

Ces négociations sont justement dans l’impasse depuis plusiers mois maintenant et constituent l’une des principales critiques du candidat républicain Mitt Romney sur la politique étrangère conduite par son adversaire démocrate. Jeudi denier, la Russie estimait  que de nouveaux pourparlers entre l’Iran et le grope P5+1 pourraient avoir lieu en novembre prochain.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*