France-IDE : Paris veut restaurer l’attractivité de l’Hexagone

France-IDE Paris veut restaurer l’attractivité de l’HexagoneAvec le récent départ de l’acteur Gérard Depardieu à l’étranger, le gouvernement français est sévèrement critiqué à cause de ses impôts sur les hauts revenus. En réaction, l’exécutif s’est fixé comme objectif de restaurer l’attractivité de l’Hexagone.
La première initiative allant dans ce sens est venue du ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici. Ce qui est certain, c’est que la France a du potentiel dans le domaine, « avec 20.000 entreprises étrangères sur son sol et 700 décisions nouvelles d’investissements étrangers créateurs d’emploi par an », comme l’a souligné l’argentier du gouvernement français mercredi lors du Conseil des ministres. Des données qui placent la France en bonne place des pays destinataires des IDE dans le monde, statut que le gouvernement ne veut en rien changer. Les chiffres fournis par l’agence française des investissements internationaux (AFII) parlent d’eux-mêmes. En l’espace d’une décennie, 6000 nouveaux IDE ont créé 330.000 postes en France. Ainsi, le gouvernement vise à présent, d’ici 2017, quelque 1000 décisions nouvelles d’investissement chaque année en plus de l’accueil d’un minimum de 300 entreprises non encore représentées en France. Bien entendu, l’Exécutif français a veillé à accompagner cette ambition de mesures incitatives : l’allègement des démarches administratives relatives à l’implantation, des possibilités de financement et la stabilité des 5 dispositifs fiscaux essentiels font, entre autres, partie des avantages que la France offre aux entreprises. Tout cela entre dans le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi.
Moscovici qui attend aussi les propositions du Conseil stratégique de l’attractivité dans les 6 prochains mois, a évoqué l’accueil des talents étrangers et des visiteurs professionnels, lequel sera largement facilité. Pour ce faire, un nouveau « Passeport Talents » est en préparation. Une allusion à peine cachée à la polémique Depardieu. Tout est envisageable pour relancer l’économie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*