Portugal : propositions draconiennes du FMI

fmi-portugaleLe Fonds Monétaire International (FMI) a fait des recommandations en vue de diminuer les dépenses publiques du Portugal. Dans ses propositions délivrées à  la demande du Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho, l’institution de Bretton Woods a notamment suggéré de réduire l’effectif des fonctionnaires tout en baissant leurs rémunérations et leurs retraites.
L’objectif consistant à épargner 4 milliards d’euros (5 milliards de dollars) en l’espace de deux ans n’est pas chose facile. Pourtant, c’est le défi que le gouvernement portugais s’est lancé sur la période 2013-2014. Et tous les moyens semblent bons pour atteindre cet objectif. Dans cette optique, Pedro Passos Coelho avait sollicité les conseils du FMI et de la Banque Mondiale. Ce que la première institution lui a prodigué dans un rapport. En gros, le FMI préconise la réduction à hauteur de 20 % du nombre des fonctionnaires. Ceux-ci sont au nombre de 70 000 au Portugal. Une réforme qui devrait rapporter aux caisses de l’Etat 2,7 milliards d’euros (3,35 milliards de dollars). Mieux, au cas où elle est assortie d’une diminution de leurs émoluments de 7 %, le Trésor public portugais économisera 760 millions d’euros (950 millions de dollars) en plus. Le FMI a, en outre, recommandé de hausser l’âge de départ à la retraite et de permettre à l’Exécutif de revoir le budget des pensions.
Comme il fallait s’y attendre, ces propositions ont suscité des vives critiques  provenant, entre autres, des syndicats. Ceci, d’autant plus que le gouvernement portugais avait déjà adopté des mesures d’austérité dans le but de baisser le déficit budgétaire à 5 % en 2012 et à 4,5 % en 2013. Depuis mai 2011, le Portugal bénéficie d’un plan de sauvetage international de 78 milliards d’euros (environ 100 millions de dollars). Cette solution lui a été accordée pour 3 ans par le FMI et l’Union Européenne.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*