Dassault Systèmes pourrait quitter la France

Dassault Systèmes pourrait quitter la FranceLe conseil d’administration de Dassault Systèmes, l’entreprise française spécialisée dans l’édition des logiciels, réfléchit à un éventuel départ de la France. Son Directeur Général, Bernard Charlès, l’a confié mardi au Monde dans le cadre d’une interview.

« L’alourdissement de la fiscalité sur le capital, les stock-options et les actions gratuites », telles pourraient être les raisons d’une prochaine délocalisation de Dassault Systèmes, évoquées par M. Charlès. Dans le même ordre d’idées, le patron de l’informaticien tricolore estime qu’offrir aux cadres la possibilité de devenir actionnaires dans leurs propres sociétés constitue un accomplissement pour eux. Aussi, ne ressentiront-ils pas le besoin de changer de société. En dehors de cela, M. Charlès semble prôner le départ. C’est d’ailleurs ce qu’auraient fait de précédents dirigeants de Dassault Systèmes. Fidèle à sa logique, il a cédé ses actions dans Dassault Systèmes en décembre 2012 contre une enveloppe de 28 millions d’euros (35 millions de dollars américains). Toutefois, M. Charlès n’a confirmé aucun lien entre cette affaire et le départ de Dassault Systèmes. Selon ses propres dires, elle visait plutôt à payer des taxes dues au rachat d’autres titres.

En exprimant son mécontentement face à certaines mesures en vigueur, il s’est directement attaqué au gouvernement en lançant : « ceux qui arrêtent ces mesures n’ont pas conscience des conséquences sur le secteur de la high-tech ». Un avis appuyé par des exemples concrets : M. Charlès  a fait allusion à la ville de Munich en Allemagne réputée pour encourager les petites entreprises. De même, Dassault Systèmes a accumulé un chiffre d’affaires de 2,02 milliards d’euros (2,52 milliards de dollars américains) et un bénéfice de 334,6 millions d’euros (417 millions de dollars américains), soit des progressions respectives de 15 % et de 14 %.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*