L’Afrique du Sud victime des pannes électriques

eskomMalgré son statut de première puissance économique du continent noir, l’Afrique du Sud connaît toujours des problèmes dans sa fourniture électrique. Pourtant, le gouvernement ne ménage aucun effort pour remédier à cette situation.

Il y a à peu près 5 ans, l’Afrique du Sud se vantait de fournir de l’électricité à des coûts imbattables. Mais, il s’en suivait souvent des coupures. Conscient de cela, le gouvernement a décidé d’augmenter, peu à peu, la facture énergétique. Aujourd’hui, elle a triplé par rapport à 2008. Et, le 1er avril prochain, elle va encore connaître une hausse de 8 %. Ce, bien que cette nouvelle mesure n’a pas été soutenue par la majorité des sud-africains. En fait, d’aucuns pensent que ces augmentations, qui plus sont non seulement répétitives mais supérieures à l’inflation, mettent en danger les entreprises. En plus, ne pouvant plus honorer ses factures, les foyers les plus vulnérables pourraient avoir recours à des sources d’énergie déconseillées, dont le charbon, le pétrole lampant, le bois ou les bougies.  A côté de cela, l’Eskom, qui est la compagnie nationale d’électricité en Afrique du Sud, tourne au maximum de ses capacités. Aussi, a-t-elle besoin de fonds pour construire de nouvelles centrales. Ainsi, certains observateurs évoquent la possibilité d’un blackout, au vue du régime de l’Eskom. Toutefois, cette possibilité reste éloignée. Ce pays aurait pu connaître cette situation au cas où il connaissait une croissance plus importante. En effet, avec la crise sociale dans les mines, l’économie sud-africaine a tourné à bas régime. Ce qui s’est avéré salutaire en matière de fourniture électrique.

L’Afrique du Sud est présentement entrain de développer plusieurs projets dans le domaine de l’énergie électrique : on peut citer la centrale à charbon de Medupi, qui devrait produire 4800 MW et devenir la quatrième centrale de ce type au monde. De surcroît, la nation arc-en-ciel entend se doter de 6 réacteurs nucléaires supplémentaires, qui produiront 9600 MW. Enfin, cet Etat poursuit un projet dans l’énergie renouvelable, avec une production énergétique attendue de 1400 MW.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*