USA : Obama destinataire d’un courrier empoisonné

USA Obama destinataire d’un courrier empoisonnéLa police fédérale a intercepté hier une lettre adressée au président Barack Obama et contenant de la ricine, un violent poison. Un homme nommé Paul Kevin Curtis, soupçonné d’être l’auteur de l’envoi a été interpelé par les agents du FBI.

Le fameux courrier est parvenu au centre de tri postal de la Maison-Blanche et immédiatement mis en quarantaine par les agents du Secret Service après qu’ils aient identifié une substance suspecte. D’après les analyses préliminaires, il s’agirait donc de ricine. Cette substance d’origine végétale, hautement toxique, peut coûteuse et facile à produire peut provoquer des troubles respiratoires jusqu’à la mort. Deux autres envois similaires ont été interceptés par le FBI. La première pour le sénateur républicain du Mississippi Roger Wicker et la seconde à un représentant de la justice du même Etat. C’est d’ailleurs dans le nord-est de cet Etat du Mississippi que Paul Kevin Curtis a été interpelé à son domicile de Corinth, près de la frontière du Tennessee.

La tentative d’empoisonnement avait peu de chances de réussir. Les Etats-Unis ont mis en place un système de sécurité pour examiner les courriers adressés aux élus de la nation et de la Maison-Blanche pour prévenir les attentats justement. Il a été initié après que des envois piégés à la ricine aient été adressé au Département des Transports en Octobre,  puis à la Maison-Blanche en novembre 2003, au Sénat, et encore à la Maison-Blanche en février 2004.

Pour le moment, la police fédérale n’a découvert aucune indication établissant un lien entre ces envois piégés et l’attentat de Boston qui a endeuillé le pays lundi dernier. Contrairement aux envois au département du Transport en octobre 2003, aucun mobile n’a cette fois-ci été révélé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*