Le mariage pour tous en France

Mariage-pour-tousEn autorisant mardi le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels, la France devient le 9è pays européen et le 14è au monde à disposer d’une telle législation.

Le 23 avril 2013 restera dans les annales de l’histoire française comme le jour où le Parlement avalisa le mariage pour tous. Ce projet de loi a obtenu 331 voix favorables contre 225 avis opposés et 10 abstentions. Bien entendu, ce sont les élus de gauche qui ont majoritairement voté pour cette réforme historique. D’ailleurs, à l’annonce des résultats, certains ne sont pas privés de crier tout joyeusement « égalité, égalité ». Pour arriver à cette décision, il aura fallu 136 heures et 46 minutes de discussion.

Par ailleurs, ce scrutin n’a pas échappé à la polémique liée au vote des députés UMP. Selon les données officielles de l’Assemblée Nationale, 6 d’entre eux se sont prononcés en faveur du mariage homosexuel. Cependant 4 de ces élus, dont Henri Guaino, l’ex-conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, ont déploré une erreur de manipulation. C’était trop tard et, de toute façon, cela n’aurait pas suffi à inverser la tendance.

D’après la ministre française de la Justice, Christiane Taubira, les premières unions entre homosexuels devraient être scellées à partir du mois de juin. Avant la France, 8 autres pays européens avaient déjà dit « oui » au mariage homosexuel. Au sein du Vieux continent, le précurseur en la matière était les Pays-Bas. Depuis 2001, les homosexuels ont accès au mariage civil et même à l’adoption des enfants dans cet Etat. Plus récemment, le Danemark a ouvert la porte aux homosexuels, depuis l’année dernière, à s’unir au sein de l’Eglise Luthérienne d’Etat. Toutefois, Copenhague avait déjà, depuis 1989, autorisé les unions civiles homosexuelles. En dehors de l’Europe, c’est le Canada qui s’est jeté à l’eau le premier, dès 2005.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*