France : Les indicateurs économiques sont au rouge

insee-taux-de-chomage-en-france-435Le chôme fait rage en France et la nouvelle est inquiétante. La mauvaise nouvelle fournie ce matin par l’Insee corrobore la réalité déjà présente et n’est donc qu’une confirmation, sachant que de mauvais chiffres mensuels définissant le niveau de chômage se sont succédés.

Le chômage a atteint 10,4% au premier trimestre. Selon les chiffres de l’Insee, ce taux a progressé de 0,3% en France au premier trimestre, une progression jamais connue depuis cinq ans. En avril dernier, le nombre de demandeurs d’emplois de catégorie A, a progressé de 39.800 (+1,2 %), pour atteindre 3.264.400 (+12,5 %) en un an, soit nouveau record en devenant le 24ème mois consécutif de hausse. La situation en avril était pire que celle de mars, déjà très mauvaise.

Il convient donc d’attaquer le mal à la racine, de s’interroger sur les causes profondes de cette dégradation qui fait sombrer la société française dans le noir, afin d’entreprendre les actions efficaces. La situation est pire dans les départements d’outre-mer (DOM), car en hausse depuis mi-2011, le chômage a également progressé de 0,3 point et atteint 10,8%. Toutefois, ces statistiques relèvent dans la marge une bonne nouvelle. L’Insee a légèrement revu à la baisse son estimation du quatrième trimestre 2012 : le chômage atteignait alors 10,1 % en métropole et 10,5 % avec les DOM, et non 10,2 % et 10,6 % comme annoncé dans un premier temps.

Pour l’Insee, sont en chômage « les personnes de plus de 15 ans cherchant activement un emploi et n’ayant pas travaillé au cours de la semaine de référence de l’enquête, conformément aux normes du Bureau International du Travail (BIT) ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*