L’émir du Qatar abdique

h_50887610.jpg.1000x297x1Agé de 61 ans, l’émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani,  a annoncé ce mardi qu’il abdique au profit de son fils cheikh Tamim ben Hamad Al Thani.

Arrivé au pouvoir en 1995, l’émir du Qatar a fait des exploits en développant cet émirat du Moyen-Orient qui n’était rien au départ et qui, aujourd’hui, est considéré comme le plus riche du monde. Il exprime sa confiance en son fils dont il attend la mise en avant de l’intérêt du pays et la prospérité de son peuple. C’est la première fois au Qatar et dans l’histoire récente du monde arabe qu’un souverain renonce volontiers au pouvoir. Les sources politiques disent qu’il souffrirait de problèmes rénaux. Dans le discours télévisé que cheikh Hamad a adressé à la nation, il a affirmé qu’il est temps de passer «le flambeau à la nouvelle génération». Il a remis publiquement le pouvoir à son fils, étant pleinement persuadé  que ce dernier placera «l’intérêt du pays et la prospérité de son peuple en priorité».

Cheikh Hamad avait arraché le pouvoir à son père, cheikh Khalifa, le 27 juin 1995 lors d’une révolution de palais. L’émirat était alors petit, presqu’inconnu et ses caisses presque vides. Au bout de 18 ans, Cheikh Hamad a fait du Qatar le pays considéré comme le plus riche du monde, avec un PIB de 86440 dollars en 2011 selon la Banque mondiale, et un acteur incontournable dans le monde arabe comme dans la région. Âgé de 33 ans, le nouvel émir cheikh Tamim sera le plus jeune souverain d’une monarchie du Golfe mais il a été préparé pour cette fonction. Nommé prince héritier depuis dix ans, cheikh Tamim a assis son autorité en prenant la gestion de dossiers sensibles de politique étrangère et intérieure. Selon une source diplomatique occidentale, cheikh Tamim était commandant en chef adjoint des forces armées et assurait, au cours des trois dernières années, la gestion de l’armée et de la sécurité.

Il a développé d’excellentes relations avec l’Occident, notamment avec les Etats-Unis et la France.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*